Achille Millien voit le jour en 1838 dans la Nièvre, à Beaumont la Ferrière où il s’éteint en 1927 après y avoir passé la plus grande partie de son existence.
Un engouement précoce pour la poésie l’engage à publier dès 1860 plusieurs recueils de vers, favorablement accueillis.
Mais depuis l’enfance couve en lui le désir de sauvegarder le folklore de son pays nivernais, dont l’existence est condamnée par les progrès d’une industrialisation galopante.

De village en village, accompagné du musicien Jean-Grégoire Pénavaire qui note les mélodies, il réalise la collecte sans égale de 2600 chansons et 900 contes.
Tout en replaçant l’homme dans son époque, avec son intérêt pour les arts et ses correspondances avec le monde entier, ce film témoigne d’une inlassable quête dont l’aboutissement est considéré aujourd’hui comme une référence exemplaire dans le monde de l’ethnologie contemporaine.

 

Voir un extrait du film en cliquant ici.