Né à Nevers en 1904, l’écrivain aventurier Michel Vieuchange fut un météore dans le ciel littéraire du XXe siècle. En 1930, âgé de vingt-six ans, il forme le projet fou de se rendre à Smara, ville perdue dans le Sahara occidental et dont l’existence même est incertaine.

Son voyage clandestin va durer deux mois et demi, plusieurs milliers de kilomètres de souffrances, à pied ou à dos de dromadaire. Ce qu’il veut conquérir : « un nom seul, fait pour passer dans la bouche et l’oreille des hommes, Smara. »

Michel réussit à atteindre son but, mais au prix de sa vie.

Si après soixante-dix ans Smara, le livre posthume de cet explorateur aux mains nues, est devenu un livre culte, il résonne aussi comme une énigme. Nourri d’archives inédites et d’interviews glanées sur la route, le film emboite le pas du narrateur, à larecherche de cette existence que le désert a engloutie.

 

Smara, de Michel Vieuchange, et l’ultime désert, vie et mort de Michel Vieuchange, d’Antoine de Meaux, sont publiés aux éditions Phébus.

 

Voir le portfolio du film en cliquant ici.