Maurice GENEVOIX fut grièvement bléssé en avril 1915. De ses neufs mois de guerre naitront cinq ouvrages qui, réunis en un volume intitulé « CEUX DE 14 » constituent l’un des témoignages les plus importants de la Grande Guerre.

Dans ce film Maurice GENEVOIX évoque, à l’aide de nombreuses archives, les trois circonstances où « la mort c’est joué de lui » et sur lesquelles il revient une ultime fois, à 80 ans passés, dans un livre qui donne son titre à ce film « La mort de près »; un homme au soir de a vie interroge le jeune soldat de 24 ans revenu de l’épouvante du conflit, du pays de la mort.

Mais GENEVOIX ne fut pas seulement un écrivain de la guerre.

Il est l’auteur d’une cinquantaine de livres où il a célébré avec justesse et poésie le fragile rapport de l’homme avec la nature, les horizons de son  enfance, les paysages de son Val de Loire, la forêt de Sologne peuplé d’animaux sauvages.

Ce film s’applique à rendre compte de l’alternance entre l’hymne à la vie que constitue  son œuvre et le tenace murmure de la mort qui la traverse.

Voir un extrait du film « La mort de près » en cliquant ici.